Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Récup’

Aujourd’hui une recette toute simple : la confiture de laine.

confiture laine1

Ingrédients :

  • plein de projets colorés ou une grande Babette Blanket
  • de la laine variée

confiture laine2

Préparation :

Réalisez plein de projets au crochet ou au tricot avec de la laine de toutes les couleurs. Rentrez vos fils, coupez-les et gardez l’excédent dans un bocal à confiture. Lorsque le bocal est plein, fermez-le et conservez votre confiture au frais. Se conserve ainsi pendant très longtemps.

Vous pourrez utiliser votre confiture de laine pour la décoration, pour réaliser des cartes de vœux et surtout pour remplir tous vos doudous et amigurumis.

confiture laine3

Publicités

Read Full Post »

Vous-vous demandiez ce que vous pourriez faire avec la vieille huile de friteuse que vous vous apprêtez à jeter ? Lorsque votre savon arrive à sa fin, et se décompose en petits bouts, énervé, vous finissez par les jeter ?

Ne jetez plus tout cela, recyclez-le en fabriquant vos propres savons. Quoi ? Avec de la vielle huile de friture et des chutes de savon ? Oui, oui, c’est possible et même qu’on sent bon quand on se lave avec !

Voici la recette du savon recyclé, très largement inspirée de ce beau livre qu’on m’a offert dernièrement :

Ingrédients (pour 2 savons) :

  • 175 g de savon râpé (chutes de savon, ou petites savonnettes d’hôtel)
  • 125 g d’eau
  • 40 g d’huile utilisée et filtrée
  • colorant au choix (optionnel)
  • 2 g d’huile essentielle au choix
  • graines de pavot (optionnel)

Préparation :

Râpez le savon et faites-le chauffer doucement dans une casserole avec l’eau et l’huile.

Une fois le mélange refroidi, ajoutez le colorant (si vous le souhaitez) et l’huile essentielle pour aromatiser. J’ai également ajouté des graines de pavot pour faire des savons exfoliants.

Versez cette préparation dans des moules et laissez sécher une sema1ne. Mettez au congélateur 3 heures et démoulez. Laissez sécher vos savons 3-4 semaines supplémentaires avant de les utiliser.

N’étant pas équipée pour la fabrication de savons, et ne voulant pas utiliser des moules alimentaires à cette fin, j’ai utilisé deux briquettes de crème fraiche. C’était parfait.

Read Full Post »

Par ici, les épluchures d’orange passent systématiquement à la casserole pour être confites. Alors, vous pouvez imaginer que quand j’ai filtré mon vin d’orange je n’allais pas jeter toutes ces belles écorces ayant mariné pendant quelques semaines dans du vin ! Non, non, je me suis dit qu’elles allaient même être meilleures que les écorces classiques. J’ai suivi la même recette que d’habitude et le résultat est excellent !

Read Full Post »

D’habitude la saison de fabrication de vins apéritifs chez moi commence vers le printemps et dure jusqu’à la fin de l’été. Cette année la saison va débuter en plein hiver avec un vin à l’orange. Ce que j’aime bien dans cette recette, comme pour les écorces d’orange confites, c’est qu’elle permet de recycler les peaux d’oranges que nous mangeons tout au long de l’hiver.

Alors sans plus tarder voici la recette de ce vin à l’orange :

Ingrédients (pour un peu plus de 3 bouteilles) :

  • 3 bouteilles de vin blanc sec (ou rosé, si vous préférez)
  • 6 oranges issues de l’agriculture biologique
  • 1 citron issu de l’agriculture biologique
  • 1/2 gousse de vanille
  • 54 morceaux de sucre
  • un petit verre d’eau de vie (ou d’alcool pour fruits)

Préparation :

Peler les six oranges et le citron. Couper en petits morceaux les écorces des agrumes.

Mettre les écorces avec le vin, l’alcool, le sucre et la vanille dans un bocal en verre hermétique.

Bien mélanger et laisser macérer pendant 40 jours, en mélangeant une fois par semaine.

Filtrer et mettre en bouteille. Attendez quelques semaines avant de le déguster (ce vin se bonifie en vieillissant).

Pour ma part, il ne me reste plus qu’à attendre que ce vin soit macéré pour vous donner de ses nouvelles. Je n’ai jamais testé cette recette, alors surprise-surprise…

Read Full Post »

Avant que les pêchers commence à perdre ses feuilles, j’ai fait une dernière récolte.  Je ne voudrais pas que l’automne me surprenne sans que j’ai eu le temps de préparer une bonne réserve de vin de feuilles de pêcher pour cet hiver. 24 de macération avant la mise en bouteilles…

Read Full Post »

Après la douloureuse décision prise hier de reprendre (voir même défaire entière ou partiellement) 86 grannys qui n’ont pas la bonne taille (rassurez-vous il y a quand même 125 carrés auxquels je ne vais pas y toucher), je reviens à vous pour vous demander conseil avant d’attaquer tous ces grannys :

Comme je vous le disais, mon problème de grannys de tailles très variables est lié au fait que je n’utilise, pour crocheter ma couverture Babette Blanket, que des restes de laine. Même si j’ai essayé d’utiliser uniquement des laines qui ont « à peu près » la même grosseur… le « à peu près » fait qu’il est presque impossible d’avoir deux grannys du même diamètre. Je vais essayer de défaire le moins possible et dans la plupart des cas j’espère que défaire-refaire uniquement le(s) dernier(s) rangs permettra d’arriver à la bonne taille. Voici les possibles solutions aux quelles j’ai pensé en fonction du problème :

1- Pour des grannys trop grands :

  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec un laine plus fine
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec la même laine  en demi-brides au lieu de brides
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec la même laine et un crochet plus petit (solution peu réaliste, vu la grosseurs des laines j’aurais du mal à diminuer la taille du crochet)

2- Pour les grannys trop petits :

  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec une laine plus épaisse
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec la même laine en doubles brides ou lieu de brides
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec un crochet plus gros

Avec vous d’autres idées ?

A votre avis, quelle serait la meilleure solution ?

Read Full Post »

Vous souvenez-vous de mes belles brochettes, bien dodues, immortalisés il y a trois jours ? C’était l’image de gauche. Voici à droite, à quoi ressemblent aujourd’hui ces mêmes brochettes (et je ne me suis pas trompé dans l’ordre, les plus maigres sont bien celles d’aujourd’hui) :

Mais qu’est-ce qui s’est passé en trois jours ? Et bien, je m’apprête à faire ma Pénélope. Jusqu’à présent j’avais crocheté et crocheté des grannys de façon un peu compulsive, sans vraiment réfléchir au nombre, ni à l’assemblage… rien, juste crocheter et crocheter avec plaisir.

Mes brochettes commençant à être bien pleines, je me suis dit qu’il était temps de faire le point sur le nombre et la taille des grannys, pour commencer enfin rapidement l’assemblage afin de finir ma couverture Babette Blanket avant l’hiver. Alors, j’ai tourné et retourné mes grannys dans tous les sens pour obtenir deux tas : à gauche de la frontière imaginaire les carrés potables, à droite ceux que je vais défaire (et refaire) telle une parfaite Pénélope.

Pourquoi ? Et bien parce qu’ils sont soit trop grands, soit trop petits. En fait j’utilise uniquement des restes de laines, ce qui fait qu’il est presque impossible d’avoir deux grannys identiques. Depuis que je mets mes grannys en brochette j’avais bien vu que tous n’avaient pas la même taille. Je me disais qu’un blocage musclé mettrait les pendules à l’heure. Mais vu la différence importante de taille pour certains, il est temps de se rendre à l’évidence et reprendre tous ces carrés qui n’ont pas la bonne taille (à quelques centimètres millimètres près). Du coup le bilan est assez troublant, voici tous les grannys à reprendre :

  • carrés à 2 rangs : 64 ok + 27 à reprendre + 9 à faire = 100
  • carrés à 4 rangs : 34 ok + 32 à reprendre + 32 à faire = 98
  • carrés à 6 rangs : 14 ok + 18 à rependre + 1 à défaire = 32
  • carrés à 8 rangs : 6 ok + 8 à reprendre =14
  • carrés à 10 rangs : 4 ok + 1 à transformer en 12 rangs = 4
  • carrés à 12 rangs : 3 ok + 1 de 10 rangs à transformer = 4

Read Full Post »