Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Recette sucrée’

Il n’y a pas de fêtes sans chocolat, ni de mois de janvier sans galettes !!

Mais misère : plus d’amandes dans le placard ! Et si on les remplaçait par des noisettes ?

galette_noisettes1

Même recette que d’habitude (pourquoi changer une équipe qui gagne ?) en remplaçant les amandes par la même quantité de noisettes. Finalement, pour la prochaine galette il va être difficile de choisir : amandes ou noisettes ?

galette_noisettes2

Read Full Post »

Parce qu’il n’y a pas de fêtes sans chocolat, voici une recette toute simple qui fait l’unanimité chez nous : les truffes à l’orange… Tellement l’unanimité que je n’ai pu en sauver que trois pour faire la photo.

truffes chocolat-orange

Ingrédients :

  • 200 g de biscuits type petits-beurre
  • 400 g de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 80 g de beurre
  • 80 g d’oranges confites
  • 3-4 cuillères à soupe de Cointreau
  • un peu de lait
  • cacao en poudre non sucré

Préparation :

Réduire les biscuits en miettes à l’aide d’un robot de cuisine.

Faire fondre au bain-marie le chocolat et le beurre. Hors du feu, ajouter les miettes de biscuits et bien mélanger. Ajouter la crème fraîche, le Cointreau et les oranges confites, réalisées selon cette recette et coupées en petits morceaux. Mélanger et ajouter un peu de lait si le mélange est trop sec.

Mettre au réfrigérateur pendant 4 heures afin que les biscuits ramollissent et la préparation durcisse.

Façonner des boulettes, les enrober de cacao en poudre… et c’est prêt !!

Read Full Post »

Depuis que j’avais vu ce gâteau un peu partout sur la blogosphère, je n’attendais qu’une chose : la bonne occasion pour le faire.

mare au cochons 4

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 225g de beurre mou
  • 190g de sucre
  • 225g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 4 œufs
  • 1 cas de lait
  • amaretto  (ou un autre alcool)

Pour la mousse au chocolat :

  • 200 g de chocolat noir à pâtisserie
  • 6 œufs
  • 1 pincée de sel

Pour la ganache au chocolat au lait :

  • 200g de chocolat pâtissier au lait
  • 20cl de crème liquide entière
  • 1 cuillère à soupe de beurre

Pour la finition :

  • 125g de pâte à sucre rose ou pâte d’amande rose
  • 11 paquets de kit kat à placer au frais
  • un ruban de 30 cm de longueur minimum

mare au cochons 3

Préparation :

Préchauffer le four à 180°. Beurrer un moule de 22 cm de diamètre et le mettre au frais.

Mélanger le beurre mou et le sucre jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Ajouter les œufs un par un en mélangeant énergiquement.

Ajouter ensuite la farine, la levure et le lait. Bien mélanger le tout.

Verser la pâte dans le moule et laisser cuire environ 30 minutes. Laisser refroidir 10 minutes puis démouler sur une grille.

Couper le gâteau en deux dans le sens de la largeur. Déposer la base dans une assiette et la mouiller avec un mélange d’amaretto (1/3) et d’eau (2/3). Fixer du papier sulfurisé tout au tour de la base pour recevoir la mousse au chocolat.

Préparer une mousse au chocolat en suivant cette recette inratable. Et la verser sur la base du gâteau imbibée d’alcool. Laisser prendre quelques heures au frigo.

Lorsque la mousse est prise préparer la ganache au chocolat. Faire bouillir la crème puis la verser sur le chocolat et le beurre. Mélanger hors du feu jusqu’à l’obtention d’un appareil bien lisse. Conserver au frais jusqu’à léger durcissement.

Enlever le papier sulfurisé, sans risque de voir déborder la mousse puisqu’elle aura pris entre temps. Mouiller à l’amaretto (dilué dans l’eau) la deuxième moitié du gâteau. Déposer la partie mouillée contre la mousse.

Couper les kit-kats en deux et les enduire d’un peu de ganache sur la partie qui doit aller contre le gâteau pour qu’ils se collent. Verser le reste de la ganache sur le gâteau, décorer avec un ruban et mettre au frais.

Pendant ce temps préparer les petits cochons en sucre ou en pâte d’amande rose, en suivant ses conseils. Une petite photo se famille dans la boue chocolatée :

mare au cochons 2

 Ce gâteau plaira aux petits et aux grands… mais prévoyez quelques invités car il est très consistant !

mare au cochons 1

Read Full Post »

Lors que j’ai vu ce chinois au chocolat et au beurre de cacahuètes chez Hélène, je n’ai pas pu résister à la tentation ! J’ai presque suivi sa recette au pied de la lettre… sauf que j’ai remplacé le beurre de cacahuètes et les m&m’s par des morceaux de chocolat noir.

chinois chocolat 3

Voici la recette de ce chinois (mais je vous conseille d’aller plutôt chez elle pour suivre en images les différentes étapes de la préparation) :

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche

  • 450g de farine
  • 100g de beurre mou
  • 50g de sucre en poudre
  • 10cl de lait
  • 2 œufs
  • 1 pointe de couteau de poudre de vanille (ou les graines d’une gousse de vanille)
  • 1 sachet de levure sèche de boulanger
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 jaune d’œuf pour la dorure

Pour la crème pâtissière au chocolat

  • 15g de Maïzena
  • 40g de sucre
  • 20cl de lait
  • 10g de beurre
  • 50g de chocolat noir
  • 1 jaune d’œuf
  • 10 cuil. à café de beurre de cacahuètes 50g de morceaux de chocolat

Pour la décoration

  • 1 blanc d’œuf
  • 100g de sucre glace
  • une poignée de M&M’s  (remplacés par 25g de chocolat en morceaux)

chinois chocolat 2

Préparation :

Dans la cuve de la machine à pain, verser les ingrédients dans l’ordre suivant : le lait, le sucre, le sel, le beurre et les œufs battus. Recouvrir avec la farine puis verser la levure (mais attention, lissez bien les conseils du fabriquant, ne faites pas comme moi !). Lancer le programme « pâte ».

Pendant ce temps, préparer la crème pâtissière au chocolat. Dans un saladier, battre le jaune d’œuf avec le sucre. Ajouter la Maïzena et mélanger. Porter le lait à ébullition et retirer du feu. Verser doucement sur les jaunes d’œufs et mélanger. Remettre sur la casserole, à feu doux et mélanger à l’aide d’un fouet, sans interruption, le mélange va épaissir. A la fin, ajouter le chocolat coupé et morceaux et le beurre. Bien mélanger pour faire fondre le tout. Laisser refroidir.

Sortir le pâton de la MAP et l’étaler en rectangle sur votre plan de travail à l’aide d’un rouleau à pâtisserie (saupoudrer d’un peu de farine). Étaler uniformément la crème pâtissière sur toute la surface. Puis disposer de petites cuillères de beurre de cacahuètes des morceaux de chocolat noir. Rouler en boudin et couper en tranches assez épaisses. Déposer ces tranches dans un moule à manqué beurré et fariné et laisser reposer pendant 2 heures environ, jusqu’à ce qu’il double de volume.

Préchauffer le four à 190°C. Badigeonner du jaune d’œuf battu additionné d’un filet d’eau. Faire cuire 25 à 30 minutes. Sortir du four et laisser refroidir.

Pour le glaçage : fouetter le blanc d’œuf avec le sucre glace pour obtenir un mélange brillant et lisse. Verser le glaçage sur le chinois refroidi (ne faites pas comme moi !) puis décorer de quelques M&M’s avec des copeaux de chocolat et laisser durcir le glaçage avant dégustation.

chinois chocolat 1

Mon chinois a eu un petit problème de levure. De ce fait la mie n’était pas aussi moelleuse que dans la recette d’origine mais au gout c’était excellent. A refaire !! Et pourquoi pas avec du beurre de cacahuètes et des m&m’s la prochaine fois ?

Read Full Post »

Rien de plus simple pour faire le plein d’énergie en cette fin d’hiver : un pot, fait maison, de crème de salidou qui tue, une pâte sablée et beaucoup de noix !!

tarte_noix_caramel3

C’est la même recette que celle faite déjà ici. Je ne m’en lasse pas…

Bon appétit !!

tarte_noix_caramel4 tarte_noix_caramel2

Read Full Post »

Top chrono : janvier est le mois des galettes de rois, j’adore ça ! Rien de plus simple à faire soi-même, surtout si, comme moi, vous êtes toujours déçu de la qualité ou de l’épaisseur de la frangipane des galettes que vous achetez. Je les aime bien remplies et avec plein de fèves !!

galette de rois1

Voici ma recette pour une galette de rois bien dodue :

Ingrédients :

  • 2 pâtes feuilletées
  • 200 g de poudre d’amandes
  • 150 g de sucre
  • 2 œufs
  • 100 g de beurre mou
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • quelques gouttes d’extrait d’amande amère
  • 1 jaune d’œuf pour dorer
  • au moins 2 fèves

Préparation :

Dans un saladier battre les œufs avec le sucre. Incorporer la poudre d’amandes, le beurre mou, la crème fraîche, l’extrait d’amande amère et bien mélanger le tout.

Disposer une pâte feuilletée sur une plaque ou un moule à tarte, et piquez-la avec une fourchette.

Étaler le contenu de la frangipane sur la pâte feuilletée. Le moment le plus important arrive maintenant : ne pas oublier les fèves (plutôt sur les bords pour réduire les risques de tomber dessus en coupant la galette).

Recouvrir rapidement avec la deuxième pâte et appuyer sur les bords (doucement). Replier le tour sur 1,5 cm environ et appuyer plus fortement pour souder les deux pâtes ensemble.

Faire des croisillons avec la pointe d’un couteau sans traverser la pâte et badigeonner le tout de jaune d’œuf (dilué dans un peu d’eau). Percer un trou au centre pour laisser l’air s’échapper et éviter qu’elle gonfle trop.

Enfourner dans un four à 210°C (th 7) pendant 30-40 minutes environ, en fonction de votre four (surveiller la cuisson pour éviter que la galette se dessèche trop).

A déguster tiède ou froid, accompagnée d’une belle couronne.

galette de rois2

Read Full Post »

L’année dernier je m’étais lancée dans une « invention maison » au moment de réaliser ma bûche de noël. Elle était bonne mais ne se tenait pas très bien. Du coup cet année je n’ai pas voulu prendre de risques et suis restée dans les grands classiques : la bûche de noël pur chocolat.

buche pur chocolat3

Voici la recette (n’ayez pas peur de la longueur des explications, la recette n’est pas compliquée à faire) :

Ingrédients pour la ganache :

  • 220 gr de crème fraîche
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 120 gr de chocolat noir

Ingrédients pour le biscuit :

  • 100 gr de sucre
  • 125 gr de beurre
  • 100 gr de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 4 œufs

Ingrédients pour le sirop :

  • 100 gr de sucre
  •  7 cl d’eau
  • 3-4 cuillères à soupe de rhum

Ingrédients pour la crème au beurre (nappage) :

  • 100 g de beurre mou
  • 90 g de sucre glace
  • 1 œuf entier
  • 80 g de chocolat noir

buche pur chocolat2

Réalisation :

Préparez la ganache à l’avance. Dans une casserole portez à ébullition, pendant quelques minutes, la crème fraîche et le sucre. Hors du feu, incorporez le chocolat en morceaux et bien mélanger jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu et la préparation homogène. Laissez tiédir, puis fouettez vigoureusement le mélange avec un fouet électrique pour qu’il double de volume.

Mettez la ganache au frais jusqu’à ce qu’elle commence à durcir légèrement pour pouvoir l’étaler plus facilement sur la génoise.

A ce moment-là, commencez à préparer le biscuit. Séparez les bancs des jaunes d’œufs. Dans un saladier mélangez énergiquement les jaunes et le sucre jusqu’à obtenir une préparation blanche et mousseuse. Ajoutez à ce mélange la farine, la levure et le beurre fondu. Battez les blancs en neige très ferme et les ajouter délicatement à la préparation.

Beurrez une plaque rectangulaire, versez la pâte à génoise et faire cuire pendant 7-10 minutes dans un four préchauffé à 180°C (thermostat 6). Surveillez la cuisson, il ne faut pas que le biscuit cuisse trop.

Pendant ce temps, préparez un torchon propre et l’humidifier (oui, oui, c’est important, ne faites pas l’économie de cette étape, comme il m’est déjà arrivée, au risque d’abimer le biscuit). A la sortie du four, retournez la génoise sur le torchon humide et rouler le tout pour lui donner la forme de la bûche. Laissez refroidir.

Préparez le sirop pour imbiber la génoise. Dans une casserole portez à ébullition l’eau et le sucre. Hors du feu ajoutez le rhum. Déroulez et imbibez légèrement la génoise. Repartir uniformément la ganache refroidie (mais il ne faut pas qu’elle soit trop dure) sur la génoise. Et roulez délicatement le biscuit.

Préparez  la crème au beurre. Dans un petit saladier faites mousser le beurre ramolli (pas fondu) et le sucre glace. Lorsqu’ils sont complètement mélangés  ajoutez et mélangez avec l’œuf. Puis ajoutez le chocolat fondu et mélanger énergiquement jusqu’à l’obtention d’une crème lise et homogène.

Recouvrez l’ensemble du biscuit roulé avec la crème au beurre. Lorsqu’elle commence à durcir, à l’aide d’une fourchette, faites des stries pour imiter le bois et décorez à votre convenance (une petite scie, un père noël, du sucre glace, etc.). Laissez la bûche toute une nuit au réfrigérateur avant de la déguster.

Cette bûche est très bonne au goût et se tient très bien. Le seul reproche que je pourrais faire c’est que la génoise n’est pas assez aérée. J’ai testé beaucoup de recettes de bûche sans avoir encore trouvé LA recette parfaite. Si vous l’avez, cela m’intéresse !

buche pur chocolat1

Read Full Post »

Vous souvenez-vous de cette crème de salidou qui tue ? Je me suis dit qu’il était temps que j’arrête de la manger toute seule, à la petite cuillère, et que je la partage ! Voici un petit dessert pour reprendre des forces : tarte aux noix et au salidou.

Ingrédients :

  • une pâte sablée (250 g de farine, 125 g de sucre, 1 œuf, 150 g de beurre mou, 1 pincée de sel)
  • 400ml (ou plus) de crème de salidou
  • beaucoup de noix

Préparation :

Préparer une pâte sablée en mélangeant la farine, le sucre, l’œuf, le beurre et le sel, jusqu’à obtenir une pâte homogène. L’étaler au rouleau et la disposer sur un moule à tarte (ou sur des moules à tartelettes).

Dans un four préchauffé à 150°C, faire cuire la pâte à blanc pendant 10-15 minutes (surveiller la cuisson, car si la pâte cuit trop, en refroidissant, elle deviendra trop dure).

Pendant ce temps, dans une poêle anti-adhérente griller une bonne quantité de noix décortiquées.

Dans un saladier mélanger intimement 1/3 de la crème de salidou avec les noix encore chaudes.

Disposer une belle couche de crème de salidou sur la pâte sablée. Puis repartir les noix sur toute la surface de la tarte. Laisser refroidir (si, si, il faut résister et attendre encore un peu avant de déguster).

Dans quelques heures votre bombe énergétique sera prête !!

Read Full Post »

Crème de salidou. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? En un seul mot, c’est une tuerie ! En plusieurs mots, c’est une crème caramel au beurre salé que vous avez surement dégusté si vous avez mangé des crêpes en Bretagne.

C’est sur son blog, à Noël dernier, que j’ai découvert comment préparer soi-même cette potion magique. Ce n’était pas le moment de tester, les fêtes étaient déjà bien chargées en calories. Mais j’avais gardé la recette pour l’essayer dès que possible. Alors en ce début de printemps je me suis dit : quoi de mieux que cette crème de salidou pour commencer « l’opération bikini » ?

La recette est simple, l’addiction est assurée (je vous aurai prévenus) :

Ingrédients (pour 3 petits pots) :

  • 315 gr de sucre
  • 125 gr de beurre salé
  • 25 cl de crème fraîche liquide
  • 10 cl d’eau

Préparation :

Dans une casserole verser le beurre coupé en petits morceaux, le sucre, et l’eau. Porter à ébullition et laisser cuire (tout en surveillant) jusqu’à ce que la préparation prenne une belle couleur marron dorée. Cela peut prendre 10-15 minutes. Mais attention le caramel peut bruler très vite et passer du marron dorée au marron foncé, limite brûlé.

Ensuite hors du feu, ajouter petit à petit la crème liquide (elle doit être à température ambiante). Lorsque vous allez rajtouer la crème, le caramel va augmenter de volume et risque d’éclabousser. C’est pour cette raison, et afin d’éviter de vous bruler, qu’il est important de verser la crème petit à petit tout en remuant.

Une fois que vous avez bien mélangé, mettre la crème dans des petits pots et laisser refroidir (elle va épaissir en refroidissant). Vous pouvez conserver vos pots un mois au frais (si vous arrivez à résister et que vous ne les avez pas mangé avant).

Vous pouvez déguster cette crème sur vos crêpes (pour vous souvenir de vos vacances en Bretagne) mais aussi tartinée sur du pain, des gaufres, de la brioche… ou tout simplement la manger à petite cuillère.

Read Full Post »

Pour un petit gouter entre amis, hier  j’ai préparé une recette inspirée d’un cake trouvé dans une revue (je ne sais plus laquelle). J’ai tellement adapté cette recette que ce cake fondant à l’orange ne ressemble plus à l’original. Voici ma recette :


Ingrédients :

  • 4 œufs
  • 200 gr de beurre
  • 400 gr sucre
  • 200 gr de farine
  • 1 sachet de levure
  • 4 oranges bio
  • une dizaine de pistaches

Préparation :

Préchauffer le four à 200°C.

Dans une jatte, fouettez les jaunes d’œufs et le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez ensuite la farine, le jus et le zeste d’une orange et la levure. Ajoutez le beurre fondu et continuez de mélanger.

Monter les blancs d’œuf en neige ferme et les incorporer délicatement à la préparation.

Verser la pâte dans un moule à cake beurré et l’enfourner. Au bout de 15 minutes réduire la température à 170°C et poursuivre la cuisson 30-35 minutes. Vérifiez la cuisson régulièrement.

Pendant ce temps préparer un sirop en mélangeant le jus de deux oranges et 50 grammes de sucre

Pour la décoration : brosser une orange sous l’eau et la couper en fines tranches. Faire confire les rondelles d’orange avec 150 grammes de sucre et 15 cl d’eau. Vous trouverez ici la recette pour confire l’orange. Une fois que les oranges sont bien translucides, ajoutez les pistaches dans le sirop afin de les enrober.

Démouler le gâteau et encore chaud l’arroser de façon homogène avec le jus d’orange sucré. Décorer avec les tranches d’orange confite et les pistaches. S’il vous reste un peu de sirop des oranges confites vous pouvez aussi le verser sur le cake.


Read Full Post »

Cela fait déjà plus d’un an que j’ai ce nouveau joujou et je n’ai pas encore partagé une seule des recette faite avec. Et pourtant elle tourne ma sorbetière !

Seulement, j’ai dû mal à prendre les glaces en photo (et je n’aime pas les billets sans illustrations). C’est à la sortie de la machine que les glaces ont la meilleure consistance… mais là on est trop impatients de les gouter, pas le temps de les prendre en photo. Après, s’il en reste, la sortie du congélateur est moins glorieuse, souvent les glaces durcissent et il faut les couper au couteau… pas très joli pour les immortaliser ainsi.

Tant pis pour la glace aux noix et au mascarpone, le résultat est tellement bon que même coupée au couteau elle mérite bien ce billet.

Je me suis largement inspiré de cette recette, à laquelle j’ai seulement apporté quelques légères modifications. J’ai bien évidement utilisé ma sorbetière, mais d’après la recette, on peu faire cette glace aussi sans machine.

Voici la formule magique :

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 250 g de mascarpone
  • 3 œufs frais
  • 5 cuillères à soupe de sucre
  • 1-2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 3 cuillères à soupe de rhum
  • 100 g de noix en poudre
  • 100 g de cerneaux de noix

Préparation :

Faire chauffer à sec dans une poêle anti-adhésive les cerneaux de noix, en surveillant de près (cela peut brûler très vite). Dès que les noix sont grillées ajouter deux cuillères à soupe de sucre et remuer jusqu’à caramélisation (c’est très rapide). Étaler tout de suite sur une plaque ou du papier sulfurisé pour stopper la cuisson.

Mélanger les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que ils blanchissent. Incorporer le mascarpone (préalablement fouetté), la noix en poudre, l’extrait de vanille et le rhum.

Battre les blancs en neige très ferme et les ajouter délicatement au reste de la préparation.

Avec une sorbetière : laisser la préparation au frigo 2-3 heures avant de la mettre dans la machine. Déguster la glace dès qu’elle est prête, sans oublier d’incorporer avant les noix caramélisées.

Sans sorbetière : Ajouter à la préparation les noix caramélisées, verser le tout dans le moule à cake en silicone (ou dans un moule traditionnel recouvert de film plastique) et laisser une douzaine d’heures au congélateur avant de servir.

C’est un pur régal !!

Read Full Post »

J’ai eu envie de sucre en ce dimanche ensoleillé. Et si on préparait des Lunettes de Romans ? Vous connaissez ? Ce sont des biscuits allongés avec deux « œils », comme des lunettes, quoi. Mes emporte-pièces étant plus simples, disons qu’on a fait des monocles ou des jolis fleurs sablées et fondantes à la confiture.

C’était la première fois que je testais cette recette. Aucune difficulté particulière pour la préparation. La seul point délicat : la cuisson. Il faut sortir les sablés du four au bon moment : pas trop cuits, encore blancs, mais suffisamment cuits. Voici la recette :

Ingrédients :

  • 250g de farine
  • 1 œuf
  • 100g de beurre ramolli
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 100g de sucre semoule
  • confiture au choix
  • sucre glace pour décorer

Préparation :

Dans un saladier, mélanger le beurre avec le sucre et le sucre vanillé. Bien travailler le mélange jusqu’à obtenir une crème blanchâtre.

Ajouter l’œuf et continuer à mélanger. Puis ajouter la farine et une pincée de sel. Travailler rapidement la pâte jusqu’à obtenir un pâton.

Former une boule et la laisser reposer entre 30 minutes et 1 heure au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 180°C. Fariner le plan de travail. Aplatir la pâte à l’aide d’un rouleau (pas trop finement, ni trop épaisse). Découper à l’emporte-pièces (la moitié avec un trou au centre).

Déposer les sablés sur la plaque de cuisson (avec du papier sulfurisé) et enfourner.

Bien surveiller la cuisson car les sablés devront rester plutôt blancs (environ 12-15 minutes en fonction du four). Ils durciront en refroidissant.

Une fois les sablés cuits, les laisser refroidir puis les assembler avec la confiture choisie. Pour finir vous pouvez les saupoudrer de sucre glace à l’aide d’un tamis.

Ces sablés se conservent très bien plusieurs jours dans une boite en fer (si vous ne les mangez pas avant).

Comme vous pouvez le constater, j’ai mis un peu trop de confiture. Les deux sablés devraient être collés entre-eux. Mais c’était très bon quand même…

Read Full Post »

J’avais essayé il y a quelques mois de faire cette madeleine de Proust : le gâteau d’anniversaire aux petits-beurre. Le résultat était à se rouler par terre mais ce n’était pas LA recette de gâteau de mon enfance (que je cherche toujours). Chez une copine j’ai gouté une autre interprétation de ce gâteau (avec une préparation au chocolat qui tend plus vers la mousse). Ce n’est toujours pas LA recette, mais elle vaut bien le détour !!

Ingrédients :

  • 2 paquets de petits-beurre (environ 60 biscuits)
  • café serré + eau
  • optionnel : amareto à volonté
  • 250 gr de chocolat noir (ou moitié noir, moitié au lait)
  • 250 gr de beurre salé
  • 100 gr de sucre
  • 4 œufs
  • cacao pour décorer

Préparation :

Faire fondre le beurre avec le chocolat au bain marie (ou au microondes). Dans un saladier mélanger le sucre et les jaunes d’œufs. Ajouter le chocolat et bien mélanger. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange.

Préparer du café bien serré. Vous pouvez y ajouter de l’amareto à volonté (j’adore ça !).

Dans un plat disposer 9 petits-beurre bien imbibés de café. Verser un peu de la préparation chocolatée dessus. Puis remettre une nouvelle couche biscuits… ainsi jusqu’à épuisement des ingrédient. Pour finir, napper le gâteau avec ce qui reste de préparation ou tout simplement en saupoudrant avec du cacao et des copeaux de chocolat (ici avec une petite décoration à la fourchette, vu pour la première fois dans un restaurant italien).

Mettre au réfrigérateur toute une nuit. Si vous arrivez à le réserver plus longtemps le gâteau sera encore mieux… mais la tentation risque d’être forte ! Régalez-vous !!

Et si jamais vous avez LA recette de gâteau aux petits-beurre, ça m’intéresse !

Read Full Post »

Parce que c’est la fin des vacances (malheureusement), parce que cela méritait bien un petit réconfort, parce que je n’avais pas beaucoup le temps de cuisiner… voici une recette très rapide mais réconfortante à souhait ! C’est une des multiples variantes du plus classique des fondants fait à la maison. Je vous l’avais déjà présentée déclinée en fondants aux deux chocolats et à la banane. Voici, cette fois-ci, la recette des fondants poire-chocolat.

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 120 g de chocolat noir + 8 carrés à réserver
  • 3 œufs
  • 80 g de sucre
  • 35 g de beurre
  • 25 gr de farine
  • 1-2 poires (fraîches ou en sirop)

Préparation :

Dans une casserole (ou au micro-ondes) faire fondre le chocolat et le beurre, en remuant régulièrement jusqu’à ce que le chocolat soit bien fondu.

Dans un saladier, mélangez les œufs, le sucre et la farine. Incorporez le mélange chocolat-beurre et mélangez.

Versez cette préparation dans 4 ramequins. Déposez deux carrés de chocolat noir au milieu de chacun des ramequins et les enfoncer un petit peu.

Couper les poires en lamelles et disposez-les sur les fondants.

Placez les ramequins au four (thermostat 7 / 210°C) pendant environ 12 min. Attention à ne pas oublier vos fondants au four : trop cuits ils perdent tout leur coulant.

A déguster de préférence chauds dès la sortie du four. Il sont aussi très bons le lendemain légèrement  tiédis au micro-ondes  (juste quelques secondes).

PS : il reste encore quelque jours pour participer à ma devinette et gagner, peut-être, cette écharpe.

Read Full Post »

Pendant cet hiver j’ai souvent entendu cette question : « Mais que font ces épluchures d’orange au frigo ?! » Et bien, je les garde pour les recycler en écorces confites et pouvoir faire après de bons cakes, des glaces ou des orangettes.

Voici ma recette d’écorces d’orange confites (les écorces de citron sont aussi les bienvenues) :

Ingrédients :

  • oranges bio à peau épaisse (ou, au minimum, non traitées)
  • sucre

Préparation :

Gardez, jour après jour, vos écorces d’orange au frigo dans une boite hermétique. Au bout d’une quinzaine de jours, ou quand vous avez une bonne quantité d’écorces, taillez-les en bâtonnets d’environ 4 mm de large.

Mettez les écorces dans l’autocuiseur et couvrez d’eau. Laissez cuire environ 8 min à partir du sifflement.

Égouttez-les, rincez-les, mettez-les dans une casserole (avec le même poids de sucre) et couvrez d’eau.

Faites cuire, à feu moyen, jusqu’à ce que toute l’eau soit évaporée et que les écorces soient transparentes.

Versez les écorces dans du papier sulfurisé et laissez-les refroidir. Elles se conservent pendant des mois dans une boîte hermétique au frigo.

A suivre…

Read Full Post »

Older Posts »