Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Recette de saison’

J’aime expérimenter avec le vin : le basilic, les feuilles de pêcher, les coings… et les feuilles de figuier ont servi pour ma dernière mixture. Mises à macérer mi-juin, il a fallu attendre, patiemment, jusqu’à maintenant pour mettre en bouteille ce vin de feuilles de figuier (et, surtout, pour pouvoir le déguster bien frais à l’ombre d’un arbre).

Voici la recette :

Ingrédients (pour 5 litres de vin) :

  • 5 litres de vin rosé
  • 75 cl d’alcool de fruits (40 à 45°)
  • 1 kg de sucre
  • 500 g de feuilles de figuier (jeunes pousses, déjà entièrement constituées)

Préparation :

Dans une bonbonne verser tous les ingrédients et mélanger jusqu’à ce que le sucre se dilue parfaitement.

Laisser macérer pendant environ 30 jours, en remuant de temps en temps.

Après 30 jours, filtrer et mettre en bouteilles.

Servir bien frais !!

Publicités

Read Full Post »

Les coings !! Je les attendais avec impatience.  A part la traditionnelle pâte de coings (que j’adore), voici une recette pour préparer un délicieux vin maison à boire à l’apéritif… Il était temps que les coings arrivent à maturité, mon stock de vin de feuilles de pêcher et mon vin de basilic commence a bien diminuer.

Alors sans plus tarder voici la recette de vin de coing :

Ingrédients (pour 7 bouteilles) :

  • 2,5 kg de coings
  • 1 kg de sucre
  • 5 l de vin blanc
  • 1 l d’eau de vie (ou alcool pour fruits)

Préparation :

Frotter les coings pour leur enlever le duvet. Sans les peler et sans enlever le cœur, coupez les coings en morceaux.

Dans un grand récipient en verre, laisser macérer tous les ingrédients pendant tout un mois (oui, je sais, l’attente est difficile).

Filtrez, mettez en bouteille et garder dans un endroit froid et sec. Servez bien frais.

Ingrédients (pour 7 bouteilles) :
– 2,5 kg de coings
– 5 l de vin blanc
– 1 l d’eau de vie (ou alcool pour fruits)
– 1 kg de sucre 

Préparation :

Frottez les coings pour leur enlever le duvet. Sans les peler et sans enlever le cœur, coupez les coings en morceaux.

Laissez macérer tous les ingrédients pendant 1 mois.

Filtrez et mettez en bouteille.

Servez bien frais.

 

Read Full Post »

Après la recette du vin de feuilles de pêcher, il ne pouvait pas manquer un autre classique de l’été : le vin au basilic. Une recette aussi simple et rapide que la première. Sauf qu’elle est encore plus facile à retenir : il faut 75 de chaque ingrédient. J’adore les recettes simples à mémoriser et qui peuvent se déguster l’été à l’hombre de mon Arbre à laine !

Voici, sans plus tarder, la recette du vin rapide aux feuilles de basilic :

Ingrédients (pour 1 bouteille) :

  • 75 cl de vin blanc sec
  • 75 g de sucre
  • 75 g de feuilles de basilic fraîchement cueillies

Préparation :

Dans un récipient mélanger le vin et le sucre.

Ajouter les feuilles de basilic (attention : les tiges peuvent donner un peu d’amertume au vin).

Laisser macérer 24 heures au frais. Filtrer et mettre en bouteille. Et ça y est !! Le vin est prêt à être bu (servir bien, bien frais à l’hombre).

Il est possible de conserver ce vin quelques jours au frigo. Plus longtemps, il vieilli mal. Mais ce n’est pas un problème tellement il est facile et rapide à préparer.

Read Full Post »

Le vin, je n’y connais pas grande chose… mais un petit vin fait maison, bien frais, l’été sous un arbre, en bonne compagnie et à l’heure de l’apéritif : ça j’apprécie bien !!

Je tiens cette recette de vin de pêche d’une copine. Depuis qu’elle m’a appris à le faire, j’attends avec impatience l’arrivée de l’été pour pouvoir réaliser cette recette (simplissime, rapide et à succès garantit).

Ingrédients (pour 1 bouteille) :
– 1 bouteille de vin blanc sec
– 20 feuilles de pêcher
– 15 morceaux de sucre

Préparation :

Ramassez 20 feuilles de pêcher (ni traitées, ni mouillées). Ne les lavez pas non plus.

Mélangez les ingrédients dans un grand saladier. Laissez macérer pendant 24 heures (ce temps suffit à donner au vin le même goût d’amande que les noyaux de pêches, inutile donc de le laisser macérer plus de temps).

Filtrez, mettez en bouteille. Et servez bien frais à l’heure de l’apéro.

Read Full Post »

Le plaqueminier n’est pas un arbre à laine mais un arbre à kakis. Que c’est joli ce nom : « plaqueminier » ! L’arbre lui-même, originaire de l’est de la Chine, est aussi assez joli. Surtout quand, au mois de décembre, la nature a perdu toutes ses feuilles et que les kakis restent encore accrochés aux branches, comme s’il s’agissait des guirlandes de Noël naturelles.

kakis1

J’ai l’impression que dans nos altitudes les kakis ont du mal à murir. Tous les ans j’ai mal au cœur quand je voie tous ces fruits qui n’arrivent pas à maturité et qui pourrissent sur place. Alors cette année je me suis dit : même si les kakis ne sont pas mûrs je vais essayer d’en faire quelque chose. Soit en les faisant murir à l’intérieur, soit en les utilisant comme base pour un chutney, soit… (?)

Si vous avez des idées, je suis preneuse !!

kaki2

Read Full Post »