Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Marron’

Rien de plus simple pour faire le plein d’énergie en cette fin d’hiver : un pot, fait maison, de crème de salidou qui tue, une pâte sablée et beaucoup de noix !!

tarte_noix_caramel3

C’est la même recette que celle faite déjà ici. Je ne m’en lasse pas…

Bon appétit !!

tarte_noix_caramel4 tarte_noix_caramel2

Read Full Post »

Vous souvenez-vous de cette crème de salidou qui tue ? Je me suis dit qu’il était temps que j’arrête de la manger toute seule, à la petite cuillère, et que je la partage ! Voici un petit dessert pour reprendre des forces : tarte aux noix et au salidou.

Ingrédients :

  • une pâte sablée (250 g de farine, 125 g de sucre, 1 œuf, 150 g de beurre mou, 1 pincée de sel)
  • 400ml (ou plus) de crème de salidou
  • beaucoup de noix

Préparation :

Préparer une pâte sablée en mélangeant la farine, le sucre, l’œuf, le beurre et le sel, jusqu’à obtenir une pâte homogène. L’étaler au rouleau et la disposer sur un moule à tarte (ou sur des moules à tartelettes).

Dans un four préchauffé à 150°C, faire cuire la pâte à blanc pendant 10-15 minutes (surveiller la cuisson, car si la pâte cuit trop, en refroidissant, elle deviendra trop dure).

Pendant ce temps, dans une poêle anti-adhérente griller une bonne quantité de noix décortiquées.

Dans un saladier mélanger intimement 1/3 de la crème de salidou avec les noix encore chaudes.

Disposer une belle couche de crème de salidou sur la pâte sablée. Puis repartir les noix sur toute la surface de la tarte. Laisser refroidir (si, si, il faut résister et attendre encore un peu avant de déguster).

Dans quelques heures votre bombe énergétique sera prête !!

Read Full Post »

Pour ce Defi’13 du mois de juin, voici une bête sauvage sortie directement de la Savane. Attention elle ne se laisse pas trop prendre en photo !

Un jour une copine m’a dit « Tricote-moi un chat ! ». J’ai mis du temps à trouver le modèle (il vient du livre Doudous, crochet et tricot), j’ai mis beaucoup moins de temps à le tricoter car il est très simple (malgré quelques erreurs dans les explications) : un rectangle pour le corps, un carré pour la tête et un triangle pour la queue, le tout en point mousse.

J’espère que ce chaton, certes un peu sauvage, va lui plaire…

Read Full Post »

Crème de salidou. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? En un seul mot, c’est une tuerie ! En plusieurs mots, c’est une crème caramel au beurre salé que vous avez surement dégusté si vous avez mangé des crêpes en Bretagne.

C’est sur son blog, à Noël dernier, que j’ai découvert comment préparer soi-même cette potion magique. Ce n’était pas le moment de tester, les fêtes étaient déjà bien chargées en calories. Mais j’avais gardé la recette pour l’essayer dès que possible. Alors en ce début de printemps je me suis dit : quoi de mieux que cette crème de salidou pour commencer « l’opération bikini » ?

La recette est simple, l’addiction est assurée (je vous aurai prévenus) :

Ingrédients (pour 3 petits pots) :

  • 315 gr de sucre
  • 125 gr de beurre salé
  • 25 cl de crème fraîche liquide
  • 10 cl d’eau

Préparation :

Dans une casserole verser le beurre coupé en petits morceaux, le sucre, et l’eau. Porter à ébullition et laisser cuire (tout en surveillant) jusqu’à ce que la préparation prenne une belle couleur marron dorée. Cela peut prendre 10-15 minutes. Mais attention le caramel peut bruler très vite et passer du marron dorée au marron foncé, limite brûlé.

Ensuite hors du feu, ajouter petit à petit la crème liquide (elle doit être à température ambiante). Lorsque vous allez rajtouer la crème, le caramel va augmenter de volume et risque d’éclabousser. C’est pour cette raison, et afin d’éviter de vous bruler, qu’il est important de verser la crème petit à petit tout en remuant.

Une fois que vous avez bien mélangé, mettre la crème dans des petits pots et laisser refroidir (elle va épaissir en refroidissant). Vous pouvez conserver vos pots un mois au frais (si vous arrivez à résister et que vous ne les avez pas mangé avant).

Vous pouvez déguster cette crème sur vos crêpes (pour vous souvenir de vos vacances en Bretagne) mais aussi tartinée sur du pain, des gaufres, de la brioche… ou tout simplement la manger à petite cuillère.

Read Full Post »

Pour le Défi’13 du mois de novembre il fallait passer aux couleurs (fanés) de l’automne. Voici le petit ours brun tricoté pour un nouveau né. Une naissance tellement anticipée qu’il a fallu faire chauffer les aiguilles en très peu de temps. Du coup, je n’ai même pas eu le temps de vous le montrer au stade « en cours ». Et finalement il tombe bien, je n’avais pas d’idée pour ce Défi’13.

Le modèle c’est « l’ours gris » du livre Phildar « Doudous, crochet & tricot : 36 modèles dans le coup » (éditions Marie Claire). En point mousse, à priori aucune difficulté pour ce doudou. Seulement je trouve qu’il y a un problème avec les bras : soit le schéma comporte des erreurs, soit je n’ai pas été capable de leur donner la forme du modèle d’origine. Ci-joint : la couverture du livre, le modèle et ma version.

La laine utilisée vient aussi de Phildar. Il s’agit d’une laine Wilky couleur « naturel ». Toute douce (constitué de 9% de mohair) et je trouve que sa texture rend très bien le coté « ancien nounours ».

Verdict : simple et rapide à tricoter (l’assemblage c’est toujours le plus long). Et comme je n’ai pas utilisé toute la pelote, ce doudou risque de devenir LE cadeau pour les futures naissances. Reste uniquement à améliorer un peu la forme des bras.

Les autres participations sont dans la galerie du mois de novembre.

Read Full Post »

Un peu dans la même logique que ces yaourts aux biscuits, voici une recette de yaourts aux spéculos (elle fait déjà partie du top 10 des yaourts à la maison) :

Ingrédients :

  • 900 ml de lait entier bio
  • 1 yaourt entier nature bio
  • 1 paquet de spéculos (175 gr)
  • 7 cuillères à café de sucre roux

Préparation :

Porter le lait et le sucre à ébullition. Hors du feu, ajouter les spéculos et bien mixer. Attendre que le lait soit tiède pour ajouter le yaourt, bien mélanger. Remplir les pots de cette préparation. Placer dans la yaourtière environ 10 h. Mettre les couvercles et réserver au minimum 4 heures au réfrigérateur.

Petite remarque : Comme vous pouvez le constater sur cette photo, ces yaourts ne sont pas victimes du « syndrome rayures » comme les yaourts aux biscuits… A vrai dire, il n’y a que les yaourts de cette photo que j’ai réussi bien homogènes, les fournées suivantes avaient bel et bien des rayures. Qu’est-ce qui pouvait différer ? Pour les premiers j’ai bien suivi la recette (faire bouillir le lait avec les biscuits et j’ai bien, bien mixé). Pour les fournées suivantes j’ai fait ma fainéante : j’ai mixé vite fait à froid tous les ingrédients… Peut-être que la clé pour obtenir des yaourts bien homogènes est là ? A suivre…

Read Full Post »

« Il fait froid, il neige, tricote-moi un bonnet pour que je puisse sortir cette après-midi ». Ce fut ma mission d’hier : il voulait un bonnet simple et chaud.

Dans mon stock de laine j’ai retrouvé une laine un peu feutrée (peut-être que ce type de laine a un nom ? je ne sais pas), bien épaisse et toute  douce. Adjugée !

Trois heures après le bonnet était prêt à sortir dans le froid (le propriétaire aussi). J’ai tricoté cette laine en cotes 2/2 avec des aiguilles n°6, au lieu du n°8 préconisé par le fabricant, pour avoir des mailles plus serrées et que l’intéressé ne puisse pas me dire que le froid rentre à travers les trous des mailles.

Le seul souci : je ne me souvenais plus comment on fait les diminutions avec les cotes. J’étais censée suivre les explications dElle-blog. Mais comme j’étais pressée je n’ai pas pu tester avant sa méthode sur un échantillon. Du coup j’ai eu peur que les diminutions se voient trop et j’ai eu l’idée de génie : « diminuons les mailles dans les bords, cela ne se verra pas ». N’importe quoi !! Le résultat est bon devant mais l’arrière est un peu spéciale… même si l’intéressé trouve ça joli, c’est l’essentiel. N’empêche que pour la prochaine fois j’essaierai de le faire mieux.

Read Full Post »