Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2010

J’avais essayé il y a quelques mois de faire cette madeleine de Proust : le gâteau d’anniversaire aux petits-beurre. Le résultat était à se rouler par terre mais ce n’était pas LA recette de gâteau de mon enfance (que je cherche toujours). Chez une copine j’ai gouté une autre interprétation de ce gâteau (avec une préparation au chocolat qui tend plus vers la mousse). Ce n’est toujours pas LA recette, mais elle vaut bien le détour !!

Ingrédients :

  • 2 paquets de petits-beurre (environ 60 biscuits)
  • café serré + eau
  • optionnel : amareto à volonté
  • 250 gr de chocolat noir (ou moitié noir, moitié au lait)
  • 250 gr de beurre salé
  • 100 gr de sucre
  • 4 œufs
  • cacao pour décorer

Préparation :

Faire fondre le beurre avec le chocolat au bain marie (ou au microondes). Dans un saladier mélanger le sucre et les jaunes d’œufs. Ajouter le chocolat et bien mélanger. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange.

Préparer du café bien serré. Vous pouvez y ajouter de l’amareto à volonté (j’adore ça !).

Dans un plat disposer 9 petits-beurre bien imbibés de café. Verser un peu de la préparation chocolatée dessus. Puis remettre une nouvelle couche biscuits… ainsi jusqu’à épuisement des ingrédient. Pour finir, napper le gâteau avec ce qui reste de préparation ou tout simplement en saupoudrant avec du cacao et des copeaux de chocolat (ici avec une petite décoration à la fourchette, vu pour la première fois dans un restaurant italien).

Mettre au réfrigérateur toute une nuit. Si vous arrivez à le réserver plus longtemps le gâteau sera encore mieux… mais la tentation risque d’être forte ! Régalez-vous !!

Et si jamais vous avez LA recette de gâteau aux petits-beurre, ça m’intéresse !

Publicités

Read Full Post »

Pour le Défi’13 du mois de novembre il fallait passer aux couleurs (fanés) de l’automne. Voici le petit ours brun tricoté pour un nouveau né. Une naissance tellement anticipée qu’il a fallu faire chauffer les aiguilles en très peu de temps. Du coup, je n’ai même pas eu le temps de vous le montrer au stade « en cours ». Et finalement il tombe bien, je n’avais pas d’idée pour ce Défi’13.

Le modèle c’est « l’ours gris » du livre Phildar « Doudous, crochet & tricot : 36 modèles dans le coup » (éditions Marie Claire). En point mousse, à priori aucune difficulté pour ce doudou. Seulement je trouve qu’il y a un problème avec les bras : soit le schéma comporte des erreurs, soit je n’ai pas été capable de leur donner la forme du modèle d’origine. Ci-joint : la couverture du livre, le modèle et ma version.

La laine utilisée vient aussi de Phildar. Il s’agit d’une laine Wilky couleur « naturel ». Toute douce (constitué de 9% de mohair) et je trouve que sa texture rend très bien le coté « ancien nounours ».

Verdict : simple et rapide à tricoter (l’assemblage c’est toujours le plus long). Et comme je n’ai pas utilisé toute la pelote, ce doudou risque de devenir LE cadeau pour les futures naissances. Reste uniquement à améliorer un peu la forme des bras.

Les autres participations sont dans la galerie du mois de novembre.

Read Full Post »

Les coings !! Je les attendais avec impatience.  A part la traditionnelle pâte de coings (que j’adore), voici une recette pour préparer un délicieux vin maison à boire à l’apéritif… Il était temps que les coings arrivent à maturité, mon stock de vin de feuilles de pêcher et mon vin de basilic commence a bien diminuer.

Alors sans plus tarder voici la recette de vin de coing :

Ingrédients (pour 7 bouteilles) :

  • 2,5 kg de coings
  • 1 kg de sucre
  • 5 l de vin blanc
  • 1 l d’eau de vie (ou alcool pour fruits)

Préparation :

Frotter les coings pour leur enlever le duvet. Sans les peler et sans enlever le cœur, coupez les coings en morceaux.

Dans un grand récipient en verre, laisser macérer tous les ingrédients pendant tout un mois (oui, je sais, l’attente est difficile).

Filtrez, mettez en bouteille et garder dans un endroit froid et sec. Servez bien frais.

Ingrédients (pour 7 bouteilles) :
– 2,5 kg de coings
– 5 l de vin blanc
– 1 l d’eau de vie (ou alcool pour fruits)
– 1 kg de sucre 

Préparation :

Frottez les coings pour leur enlever le duvet. Sans les peler et sans enlever le cœur, coupez les coings en morceaux.

Laissez macérer tous les ingrédients pendant 1 mois.

Filtrez et mettez en bouteille.

Servez bien frais.

 

Read Full Post »

Je n’avais pas posté un article atour des yaourts depuis le mois de juin… et pour cause, cet été la vedette a été du coté des yaourts nature. Mais on dirait qu’avec l’arrivée du froid on reprend goût à manger des yaourts au chocolat bien caloriques et bien riches en magnésium. De quoi attaquer l’hiver en pleine forme !

C’est donc la reprise des recettes bien rodées par ici :

Même si le chocolat me rend dingue, vous le savez, je me force un peu à tester d’autres ingrédients. Toutes les recettes de yaourts sont par ici.

Et une fois que j’aurais fait le plein en magnésium, je compte bien reprendre les expériences avec des nouvelles recettes de yaourt.

Read Full Post »

Après la douloureuse décision prise hier de reprendre (voir même défaire entière ou partiellement) 86 grannys qui n’ont pas la bonne taille (rassurez-vous il y a quand même 125 carrés auxquels je ne vais pas y toucher), je reviens à vous pour vous demander conseil avant d’attaquer tous ces grannys :

Comme je vous le disais, mon problème de grannys de tailles très variables est lié au fait que je n’utilise, pour crocheter ma couverture Babette Blanket, que des restes de laine. Même si j’ai essayé d’utiliser uniquement des laines qui ont « à peu près » la même grosseur… le « à peu près » fait qu’il est presque impossible d’avoir deux grannys du même diamètre. Je vais essayer de défaire le moins possible et dans la plupart des cas j’espère que défaire-refaire uniquement le(s) dernier(s) rangs permettra d’arriver à la bonne taille. Voici les possibles solutions aux quelles j’ai pensé en fonction du problème :

1- Pour des grannys trop grands :

  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec un laine plus fine
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec la même laine  en demi-brides au lieu de brides
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec la même laine et un crochet plus petit (solution peu réaliste, vu la grosseurs des laines j’aurais du mal à diminuer la taille du crochet)

2- Pour les grannys trop petits :

  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec une laine plus épaisse
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec la même laine en doubles brides ou lieu de brides
  • refaire le(s) dernier(s) rang(s) avec un crochet plus gros

Avec vous d’autres idées ?

A votre avis, quelle serait la meilleure solution ?

Read Full Post »

Vous souvenez-vous de mes belles brochettes, bien dodues, immortalisés il y a trois jours ? C’était l’image de gauche. Voici à droite, à quoi ressemblent aujourd’hui ces mêmes brochettes (et je ne me suis pas trompé dans l’ordre, les plus maigres sont bien celles d’aujourd’hui) :

Mais qu’est-ce qui s’est passé en trois jours ? Et bien, je m’apprête à faire ma Pénélope. Jusqu’à présent j’avais crocheté et crocheté des grannys de façon un peu compulsive, sans vraiment réfléchir au nombre, ni à l’assemblage… rien, juste crocheter et crocheter avec plaisir.

Mes brochettes commençant à être bien pleines, je me suis dit qu’il était temps de faire le point sur le nombre et la taille des grannys, pour commencer enfin rapidement l’assemblage afin de finir ma couverture Babette Blanket avant l’hiver. Alors, j’ai tourné et retourné mes grannys dans tous les sens pour obtenir deux tas : à gauche de la frontière imaginaire les carrés potables, à droite ceux que je vais défaire (et refaire) telle une parfaite Pénélope.

Pourquoi ? Et bien parce qu’ils sont soit trop grands, soit trop petits. En fait j’utilise uniquement des restes de laines, ce qui fait qu’il est presque impossible d’avoir deux grannys identiques. Depuis que je mets mes grannys en brochette j’avais bien vu que tous n’avaient pas la même taille. Je me disais qu’un blocage musclé mettrait les pendules à l’heure. Mais vu la différence importante de taille pour certains, il est temps de se rendre à l’évidence et reprendre tous ces carrés qui n’ont pas la bonne taille (à quelques centimètres millimètres près). Du coup le bilan est assez troublant, voici tous les grannys à reprendre :

  • carrés à 2 rangs : 64 ok + 27 à reprendre + 9 à faire = 100
  • carrés à 4 rangs : 34 ok + 32 à reprendre + 32 à faire = 98
  • carrés à 6 rangs : 14 ok + 18 à rependre + 1 à défaire = 32
  • carrés à 8 rangs : 6 ok + 8 à reprendre =14
  • carrés à 10 rangs : 4 ok + 1 à transformer en 12 rangs = 4
  • carrés à 12 rangs : 3 ok + 1 de 10 rangs à transformer = 4

Read Full Post »

J’ai hâte de voir ce que Lili graffiti, Gisèle, Mand et Génépi ont fait pendant le mois d’octobre. Pour ma part, encore une fois, ma couverture Babette Blanket n’a pas beaucoup avancé. Seulement 20 nouveaux grannys à ajouter au bilan (certes ce sont surtout de gros carrés, de 6 rangs et plus… mais quand même) :

  • carrés à 2 rangs : 13 74 76 76 76 carrés
  • carrés à 4 rangs :21 43 53 59 64 carrés
  • carrés à 6 rangs : 18 20 27 33 41 carrés
  • carrés à 8 rangs : 6 8 10 13 16 carrés
  • carrés à 10 rangs : 0 1 2 2 5 carrés
  • carrés à 12 rangs : 0 0 2 2 3 carrés

Le deal avec les Pénélope’s sisters était de réaliser une couverture pour l’hiver : il va donc falloir mettre les bouchées doubles dans les jours qui viennent !! L’hiver est presque là…

D’autre part, pour l’instant je me suis contenté d’enfiler et enfiler des grannys dans mes brochettes. Il est temps de :

  • commencer à réfléchir à l’assemblage (je tremble devant ce mot), voir même à commencer l’assemblage une fois pour toutes !!
  • faire attention aux nombre de grannys, il ne faudrait pas que je me retrouve avec trop de carrés à 12 rangs et pas assez à 4 rangs (ça c’est plus facile que l’assemblage, il suffira de multiplier le nombre préconisé dans le modèle d’origine par 4 (?) pour avoir une couverture XXXL comme je veux)
  • prendre une décision avec tous les grannys qui n’ont pas la même taille que ses frères du même nombre de rangs (les oublier dans un tiroir, les défaire complétement tel une vraie Pénéloppe ou les défaire partiellement?)

Que du travail pour ce mois de novembre ! Allez, je m’y mets tout de suite…

Read Full Post »