Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2010

Il y a quelques jours Kallu nous proposait un petit défi couleur pour faire apparaitre un arcenciel dans la blogo. Et c’est aujourd’hui le jour J.

Par manque de temps, j’ai dû limiter mes ambitions pour ce défit. Et finalement je n’apporte qu’un peu de vert et jaune à cette journée arc-en-ciel. Mais toutes les autres couleurs sont , allez donc découvrir toutes ces créations colorées.

J’ai tricoté un nouveau bonnet étoile avec la même laine que l’écharpe à chevrons. Le tout a été mis dans un joli papier cadeau car j’avais choisi cette laine pour une amie qui aime beaucoup le vert. J’espère que le bonnet et l’écharpe lui plairont.

Publicité

Read Full Post »

Pain Margarita

La folie du moment c’est le Pain Margarita : il est bon, il est beau et il fait toujours son effet. Voici la recette (une interprétation de mon livre préféré en matière de machine à pain) :

Ingrédients :

  • 400 gr de farine blanche t55 ou t65
  • 70 gr de farine de kamut
  • 295 ml d’eau
  • 2,5 cuillères à café de levain
  • 2 cuillères à café de sel
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1,5 cuillères à café de sucre

Mettre tous les ingrédients dans la machine à pain dans l’ordre préconisé par votre fournisseur. Démarrer le programme « pâte seulement ».

Une fois le programme fini diviser la pâte en 7 pâtons (dont un un peu plus grand que les autres) et former des boules.

Placez la boule la plus grande dans le centre et les 6 autres autour, écartées d’environ 0,5 cm (en levant ,toutes les boules vont se réunir et former la marguerite). Laisser le pain lever pendant 30-40 minutes.

Pendant ce temps préchauffer le four (220°C) qui doit être bien chaud quand vous allez enfourner votre pain.

Incisez légèrement chaque boule avant de les mettre au four pendant environ 25 minutes.

Pain margarita

400 gr de farine blanche t55 OU 65

67 gr de farine de kamut

295 ml d’eau

2,5 CC LEVAIN

2 SEL

1cs huile

1,5cc sucre

6 boules et une grande ecartes 0,5 cm

220

25min

Read Full Post »

Qui a dit que c’est fini pour les galettes de rois ? Il est encore temps de cuisiner une galette de rois, c’est tellement bon! Encore mieux, ils restent encore des morceaux de Galette de reines chez Oeil2cha. Si vous voulez la gouter vous pouvez le faire jusqu’au 31 janvier… et attention à la fève !! Celle ou celui qui trouvera la fève devra porter la couronne et aura droit à un cadeau de la part d’Oeil2cha.

Et encore une preuve qu’on n’a pas encore fini avec ces galettes de rois : Chroniques d’une chocoladdict veut faire la plus grande grande mosaïque jamais réalisée de fèves de galettes des rois. Si vous avez une fève fétiche et que vous voulez participer à cet exploit, vous avez jusqu’au 30 janvier pour publier une photo de fève et prévenir cette chocoladdict ici. En plus la propriétaire de la fève la plus remarquable recevra un baume à lèvres de rêve…

Ma fève fétiche est la seule fève que j’ai acheté. Un jour je l’ai vu derrière une vitrine et je n’ai pas pu m’empêcher de rentrer dans la boulangerie pour l’acheter (malgré le prix disproportionné). Depuis c’est la seule fève que j’utilise pour mes galettes… alors finalement je l’aurais bien amortit. La voici, ma petite fève Calimero (pas facile à prendre en photo).

Read Full Post »

Comme je vous l’avais dit quand j’avais fait les yaourts à la mélasse, La table du monde est une spécialiste des yaourts. Cette fois-ci j’ai essayé sa recette de yaourts biscuités et cela a été un vrai succès à la maison.

Voici sa recette (très légèrement modifiée) :

Ingrédients :

  • 1 litre de lait entier bio
  • 1 yaourt entier nature bio
  • 1 paquet de biscuits type « petits-beurre »
  • 7 cuillères à café de sucre

Préparation :

Mixer tous les ingrédients. Remplir les pots de cette préparation. Mettre dans la yaourtière environ 10 h. Mettre les couvercles et réserver au minimum 4 heures au réfrigérateur.

Curieusement on obtient un yaourt à 3 couches. Deux je comprends, mais comment ça se fait qu’il y en ait trois ? Si quelqu’un a la réponse, je serais intéressée de la connaitre.

Read Full Post »

Pour lutter contre la grisaille Kallou organise un défi COULEUR. Le principe est simple: préparer une création bien colorée pour le 31 janvier.

Crédit : photo de Kallou pour ce défi

Bien sûr je suis partante, j’ai déjà une petite idée… reste à trouver un peu de temps.

Read Full Post »

J’avais déjà essayé la recette de baguettes à l’huile d’olive, oignons et ail que j’avais trouvée sur le blog Rdv aux mignardises. Le résultat avait été encourageant même si ce n’était pas parfait. Ayant compris ce qui n’allait pas j’ai voulu refaire cette recette mais finalement je m’en suis seulement inspirée pour faire de petites baguettes au chorizo.

Ingrédients :

  • 550 gr de farine
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de levure boulangère type SAF
  • 300 ml d’eau tiède
  • 8 gr de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • chorizo à cuire à volonté

Préparation :

Préparer la pâte à pain en mettant tous les ingrédients, sauf le chorizo, dans la MAP (machine à pain) dans l’ordre préconisé par votre fabriquant.

Une fois la pâte reposée et levée, la diviser en six pâtons a peu prêt égaux. Aplatir chaque pâton afin de pouvoir mettre le chorizo : soit en rondelles reparties sur l’ensemble de la surface, soit un gros morceau à peu près de la même taille que la baguette. Former les baguettes en enfermant à l’intérieur le chorizo et les déposer sur une plaque. Badigeonner le dessus des baguettes d’eau salée.

Laisser les baguettes reposer environ 30-40min. Pendant ce temps, réchauffer le four à 230° avec un récipient rempli d’eau à l’intérieur (le four doit être bien chaud avant d’enfourner le pain).

Avant de mettre les baguettes au four faire les incisions avec une lame. Enfourner, un coup de buée et environ 20-30 minutes au chaud.

Read Full Post »

Ce fut ma copie du Trico’13 du mois de novembre dernier (mon premier Trico’13, quelle émotion !). Suite à plusieurs messages me demandant des précisions sur ce bonnet j’avais promis un tuto. C’est seulement deux mois après (jour pour jour) que j’honore ma promesse.

Ce bonnet se tricote exactement pareil que le « bonnet étoile (façon bonnet) » dont le tuto se trouve ici :

* Partie ajourée en forme d’étoile selon ce schéma (moins ajouré) ou celui-ci (un peu plus ajouré). Environ 12 cm.

* Deuxième partie à tricoter avec votre point préféré. Environ 10 cm.

* Partie qui « rebique » en jersey. Environ 9 cm.

Une fois le tricot fini, il faut coudre les bords pour obtenir le bonnet. Et vous avez le droit de me dire « mais c’est la même chose que l’autre ». Effectivement, sauf que c’est à partir d’ici que le « bonnet étoile (façon bonnet) » se transforme en « bonnet étoile (façon chapeau) ». Et comment ? En ajoutant tout seulement un peu de mousse de rembourrage dans la partie qui rebique !

Une fois le bonnet fini, coudre les mailles rabattues avec la fin de la deuxième partie du bonnet (la partie tricotée avec votre point préféré) de façon à former une sorte de « tube » (pas complètement fermé dans un premier temps) que vous allez remplir de mousse avant d’avoir fini de tout coudre. Quand c’est fini on ne voit plus que la partie envers du jersey qui constitue le « bord » du chapeau.

Read Full Post »

J’avais promis ici et ici un tuto plus détaillé du bonnet étoile mais je n’avais pas eu le temps de le faire. Aujourd’hui le froid et 18 cm de neige m’empêchent de sortir alors j’en profite pour rester au chaud et partager avec vous ce modèle.

Avant de vous lancer dans le tricot de ce bonnet faites un échantillon… oui, oui, il le faut, je sais, moi aussi j’ai horreur de ça (et à chaque fois que je rate un ouvrage je me promets à moi-même de ne plus me lancer sans le fameux échantillon). Ce bonnet mesure 31 cm du haut en bas et  la circonférence est d’environ 60 cm mesuré tout en bas (110 mailles).

Ce bonnet se compose de trois parties (tricotées à la suite) :

* Partie ajourée en forme d’étoile : c’est le début du tricot (et le haut du bonnet). On commence par monter 9 mailles et on suit ce schéma (moins ajouré) ou celui-ci (un peu plus ajouré). A la fin du motif étoile on a déjà environ 12 cm du bonnet qui sont faits.

* Deuxième partie à tricoter avec votre point préféré : point de riz, mouches, damier, etc. pendant environ 10 cm. Ici j’ai choisi un point de la trinité (multiple de 4 mailles plus 2 donc à ajuster avec des augmentations si besoin) :

  • 1er rang, endroit du travail : tric toutes les mailles à l’env
  • 2ème rang : 1 maille endroit, *tric (1 maille end, 1 maille env, 1 maille end) dans la maille suiv, 3 mailles ensemble à l’env, reprendre depuis * jusqu’à 1 maille de la fin, 1 maille end
  • 3ème rang : tric toutes les mailles à l’env
  • 4ème rang : 1 maille endroit, *tric 3 mailles ensemble à l’env, tric (1 maille end, 1 maille env, 1 maille end) dans la maille suiv, reprendre depuis * jusqu’à 1 maille de la fin, 1 maille end
  • Répéter ces 4 rangs

* Partie qui « rebique » : tricoter en jersey pendant environ 9 cm et rabattre les mailles. Cette partie en jersey va s’enrouler sur elle même et constituer le rebord du bonnet.

Coudre le tout pour obtenir le bonnet et c’est fini ! A vos tricots…

Read Full Post »

Hier beaucoup de blanc et de marron. Après le bonnet pour la neige je me suis lancée dans les yaourts. Je n’ai pas du tout cherché à faire des yaourts marrons, mais comme j’avais la mélasse (avec laquelle je ne savais plus quoi faire) et que j’avais vu une recette de yaourt à la mélasse chez La table du monde (une spécialise en yaourts) un yaourt tout marron est sorti de là.

« Ils sont à quoi ? Au café ? Au caramel ? »… « Goute ! »… « C’est bon, ils ont un gout de réglisse ! »…

Voici la recette des yaourts à la mélasse inspirée de celle-ci et légèrement modifiée :

Ingrédients :

  • 1 yaourt nature au lait entier
  • 1 litre de lait entier
  • 2 cuillères à soupe de mélasse (environ 50 gr)
  • 6 cuillères à café de sucre

Préparation :

Dans un saladier, fouetter énergiquement le yaourt avec la mélasse.

Ajouter le lait et le sucre et fouetter à nouveau.

Remplir les pots avec la préparation et mettre 10 h dans la yaourtière.

Fermer les pots et les laisser au moins 4 heures au frigo avant de les déguster.

Read Full Post »

« Il fait froid, il neige, tricote-moi un bonnet pour que je puisse sortir cette après-midi ». Ce fut ma mission d’hier : il voulait un bonnet simple et chaud.

Dans mon stock de laine j’ai retrouvé une laine un peu feutrée (peut-être que ce type de laine a un nom ? je ne sais pas), bien épaisse et toute  douce. Adjugée !

Trois heures après le bonnet était prêt à sortir dans le froid (le propriétaire aussi). J’ai tricoté cette laine en cotes 2/2 avec des aiguilles n°6, au lieu du n°8 préconisé par le fabricant, pour avoir des mailles plus serrées et que l’intéressé ne puisse pas me dire que le froid rentre à travers les trous des mailles.

Le seul souci : je ne me souvenais plus comment on fait les diminutions avec les cotes. J’étais censée suivre les explications dElle-blog. Mais comme j’étais pressée je n’ai pas pu tester avant sa méthode sur un échantillon. Du coup j’ai eu peur que les diminutions se voient trop et j’ai eu l’idée de génie : « diminuons les mailles dans les bords, cela ne se verra pas ». N’importe quoi !! Le résultat est bon devant mais l’arrière est un peu spéciale… même si l’intéressé trouve ça joli, c’est l’essentiel. N’empêche que pour la prochaine fois j’essaierai de le faire mieux.

Read Full Post »

Après un premier cours de biologie 100% tricot, c’est le tour au crochet et à une autre artiste de la laine. Voici deux créations, sur le thème des expérimentations animales, de Patricia Waller (un univers surprenant, particulier et techniquement admirable).

Parfaitement déconseillé sur des êtres vivants. A reproduire uniquement en laine.

Read Full Post »

Qui n’a pas eu des sueurs froides pendant les dissections d’animaux en cours de biologie ?

Moi en tout cas je n’aimais pas ça. Par contre j’aime bien quand on s’amuse avec le tricot, et c’est ce qu’Emily Stoneking fait magnifiquement bien.

De quoi aimer les dissections et les intestins, n’est-ce pas ?

Read Full Post »

J’avais acheté la bête, j’avais fait un premier essai raté et depuis j’ai suivi tous vos conseils et ça va beaucoup mieux. Mes yaourts maison commencent à ressembler à des vrais yaourts et ils sont délicieux.

Voici la recette de base (pour 7 yaourts) :

Ingrédients : 1 litre de lait entier bio, 1 yaourt entier bio, 14 cuillères à café de confiture au choix

  • Fouetter un yaourt entier bio.
  • Mélanger le yaourt avec un litre de lait bio entier (oui, oui, tant pis pour le régime) et bien fouetter.
  • Ajouter 2 cuillères à café de confiture (au choix) dans chaque pot de yaourt.
  • Verser dans les pots de yaourts le mélange yaourt-lait. Mettre la yaourtière en fonctionnement pendant une dizaine d’heures.
  • Fermer les pots de yaourts et les mettre au frigo quelques heures avant de les déguster.

Read Full Post »